Où vivre en famille au Portugal ?

9 minutes de lecture

Déménager au Portugal est une décision familiale importante. Une telle installation suppose des recherches poussées, des visites, des séjours dans tout le pays pour le découvrir en dehors de la haute saison et des vacances. Car le Portugal vit au rythme de la saison estivale et l’hiver est souvent révélateur de la réalité du pays. Grand comme 3 fois la Belgique, 2 fois la Suisse, il faut le parcourir par tous les temps, vivre son histoire et sa culture avant de trouver son logement, sa ville, et vivre sa plus belle vie d’expatrié.

Où s’installer au Portugal avec des enfants

L’instruction des enfants n’est obligatoire qu’à compter de 6 ans, mais une section pré-scolaire (pré-escolar) reçoit les plus jeunes enfants à partir de 3 ans.

La particularité du Portugal est que le système de garde des très jeunes enfants est encore peu développé ou n’est accessible que par le privé. Le gouvernement fait beaucoup d’efforts pour disposer de structures gratuites pour les familles mais ce n’est pas encore la norme partout.

Il y a donc des crèches (berçarios), qui prennent en charge les bébés jusqu’à 11 mois. Puis il y a les maternelles (infantarios) jusqu’aux 3 ans des enfants, et ensuite le fameux pré-escolar.

Aussi, il faut regarder dans chaque ville s’il y a bien les infrastructures que vous recherchez et si le coût vous convient. Il faut s’adresser directement à la mairie de quartier, tout comme pour l’inscription à l’école, si vous choisissez d’inscrire votre enfant dans le public.

Grandes villes du Portugal : des avantages pour les familles

L’avantage des grandes villes, c’est que, y compris dans la région du sud en Algarve, elles sont animées toute l’année. Les restaurants sont ouverts, les magasins aussi. Les deux systèmes de santé public et privé sont facilement accessibles et trouver des places pour l’éducation scolaire des enfants n’est pas un problème.

Choisir Lisbonne pour l'offre familiale et le travail

Lisbonne, ce sont 3 millions d’habitants et une ville découpée en 24 freguesias qui sont comme des arrondissements. Elles sont regroupées en quartiers dont voici ceux que nous recommandons :

  • Les quartiers de Belém et Ajuda sont voisins : ce sont eux qui remplissent les meilleures conditions pour une famille expatriée car les quartiers comportent des sites verdoyants pour les enfants comme le jardin botanique, et le parc forestier de Monsanto, parfait pour se promener en pleine nature en famille. La fameuse tour de Belem et le Monastère des Hiéronymites leur confèrent une valeur historique inestimable. Idéalement situés proches des quais en bord du Tage, ces quartiers sont aussi très vivants en soirée.

Situés à quelques kilomètres à peine du centre (30 mn de tram), les prix des locations et des biens à l’achat sont plus abordables (6131€/m² en 2023) (1) que dans l’hypercentre. En dehors du centre-ville, on descend à 3000€.

  • Le quartier Alfama : c’est un quartier très calme, et hyper central. Il est touristique et parfait pour les amoureux de la culture portugaise. C’est généralement ici que les expatriés achètent (comptez 6000€/m²)(1), soit pour faire un investissement locatif, soit pour leur résidence secondaire en attendant de venir s’y installer pour la retraite. C’est donc un quartier cosmopolite avec beaucoup de français, reconnaissable par ses jolies ruelles piétonnes typiques de Lisbonne. Les enfants peuvent circuler à pied en toute sécurité. On préférera le porte-bébé à la poussette, plus adapté à l’environnement.

Les autres quartiers sont réputés plutôt festifs comme le quartier de Bairro Alto, d’où l’on peut voir les œuvres de street art du quartier Baixa. Lisbonne est une capitale internationale du street art. En repère, Graça est le quartier populaire de Lisbonne, à l’est de la ville. À noter la présence dans le Parque das Nações, à l’est aussi, de l’incroyable océanarium qui comporte 15 000 espèces vivantes.

 

Scolarité : Si vous élisez domicile dans l’Alfama, l’avantage est qu’il n’y aura pas besoin de traverser toute la ville pour que vos enfants se rendent au lycée français privé Charles Lepierre qui se trouve en direction du quartier Principe Real, le quartier chic de Lisbonne. Le coût annuel indiqué est en moyenne de 5000€/an (2).

Si vous choisissez Belem, l’école trilingue Lisboa restelo prend en charge les enfants de 2 à 5 ans pour un coût de 9500€/an (2).

 

Les transports à Lisbonne : les funiculaires font partie de l’offre touristique de Lisbonne mais on les emprunte quotidiennement puisque Lisbonne est faite de collines, de magnifiques panoramas et de nombreux escaliers. On s’y déplace aussi en bus, en métro, en tram et on peut traverser le Tage avec une navette fluviale.

Il est très facile de rejoindre la ville balnéaire voisine, Cascais, en train ou en voiture par l’autoroute. (L’autoroute A5 traverse Lisbonne). Sans oublier la présence de l’aéroport international de Lisbonne, un hub important.

 

Activités sportives : On pratique le surf mais aussi l’exploration sous-marine de la faune et la flore. On peut se balader en segway, ce qui requiert agilité et équilibre.

 

Le coût de la vie à Lisbonne : Une famille expatriée qui touche un salaire des pays francophones de l’union européenne trouvera le niveau du coût de la vie similaire à celui de la banlieue parisienne ou des grandes villes touristiques françaises.

Déménager à Porto : emploi et prix plus attractifs

C’est ici qu’on expérimente le parfait mélange entre locaux et expatriés. Porto a le charme de Lisbonne en plus petit et plus cosy, et surtout moins cher. Accueillant de nombreux expatriés, Porto remporte les suffrages du cadre de vie le plus agréable. Plus au nord que Lisbonne, son climat de bord de mer est plus frais et plus humide en hiver. C’est un bijou architectural.

Porto est une ville de 231 500 habitants (3), traversée par le Douro et reliée par le pont Dom Luis, construit par Gustave Eiffel. La partie Nord est plus riche en monuments historiques et le sud est un endroit particulièrement calme et peu cher.

 

Transports en commun : il n’est pas recommandé de circuler en voiture à Porto car son centre  est quasiment entièrement piéton et il y a beaucoup de sens interdits. La ville est particulièrement bien desservie par le métro et le bus. Tout comme à Lisbonne, on trouve un funiculaire et des tramways. L’activité est principalement touristique, mais aussi étudiante.

Voici une lecture possible de la ville :

  • Les quartiers avec vue sur l’océan : Foz do Douro, Matosinhos, Leça da Palmeira sont tous en front de mer. Pour cela ils sont plus onéreux à l’achat et à la location. Le prix moyen au m² en centre-ville est d’environ 3200€ (4), il passe du simple au double dans ces quartiers. Sur la rive nord de Porto, on note la présence du Parque Oriental de Porto mais aussi d’une des plus belles librairies au monde : la Livraria Lello.
  • Le quartier de Vila Nova de Gaia : après le pont Dom Luis, la vie est encore moins chère, il faut compter 2100/m² en moyenne (4). C’est là que l’on entreposait le porto dans les caves et les vieilles embarcations transportent toutes des fûts comme à l’époque. On a un très beau point de vue sur la ville, et un magnifique parc : le jardin do Morro. On peut passer d’une rive à l’autre en voiture, à pied ou en métro.

 

Scolarité : Le Lycée français international de Porto, privé, est situé non loin de Foz do Douro. Les frais de scolarité sont compris entre 5000 et 6000€ (2) en fonction du niveau. Les écoles publiques portugaises sont aussi plébiscitées par les expatriés qui renforcent l’acquisition de la langue pour les enfants avec des cours supplémentaires.

 

Activités sportives : en côte Atlantique, la pratique du surf et du kite surf est parfaitement adaptée. On peut aussi randonner, faire du vélo, courir.

Faro : combiner les études et les belles plages

Faro est une ville touristique du sud du Portugal mais qui diffère de ses voisines telles Portimao considérée comme un lieu d’investissement locatif en immobilier avec de nombreuses constructions bordant les plages (dont la magnifique plage de Praia da rocha).

À Faro au contraire, on bénéficie à la fois d’un centre-ville agréable, qui vit aussi l’hiver, avec en plus, le dynamisme de la ville étudiante.

De magnifiques villas cachées dans le parc naturel de Penedo Geres génèrent des emplois : maintenance des maisons, jardinage, gestion de l’occupation des lieux et de la location de courte durée.

La vieille ville de Faro est pittoresque et c’est le quartier principal, avec des monuments historiques et culturels (église des carmélites, cathédrale, musée du fado…)

 

Scolarité : L’université d’Algarve est donc à Faro, dans un contexte international puisqu’on y fait, entre autre, de la recherche.

Si vos enfants n’ont pas l’âge d’entrer à l’université, à Faro il faudra les inscrire dans les écoles publiques, car les écoles internationales se situent à Lagos ou à Vilamoura.

 

Transports en commun : le train et le bus sont utilisés pour se déplacer en ville et pour rallier d’autres endroits comme Albufeira.

 

Activités sportives : Profitez de la côte exceptionnelle pour pratiquer le surf ou le kitesurf, le catamaran. D’autres activités terrestres sont très réputées en Algarve : le golf (les parcours sont mondialement reconnus), mini golf pour les plus jeunes.

 

En dehors de la localité, un autre point très important pour savoir où vivre au Portugal avec votre famille est votre moyen de locomotion.

Tout ce que vous devez savoir
Recevez gratuitement nos guides et conseils d'achat dans le pays de votre choix !
Obtenir le guide

Déplacements au Portugal : voiture, transports

Au Portugal, il est très facile de se déplacer en train. L’ensemble du pays est desservi, ce qui peut vous faire envisager de laisser la voiture au garage, peut-être même définitivement.

2 raisons à cela :

  • La procédure pour amener sa voiture depuis l’espace européen est onéreuse, il y a des taxes douanières et l’ISV à régler. Les délais du changement d’immatriculation doivent être scrupuleusement respectés.
  • L’achat d’une voiture sur place est taxée et l’essence n’est pas tellement moins chère qu’en Europe francophone. En fonction de votre pouvoir d’achat, vous pourriez préférer d’autres moyens de locomotion.

Notre conseil : pour tout faire à pied, à vélo, ou en transport en commun, trouvez un bien immobilier situé entre 2 et 5 km du centre-ville. Louez une voiture pour le week-end ou sur une plus longue durée pour être totalement autonome.

S’installer facilement au Portugal quand on est parent

Votre cadre familial détermine le choix de la région où vous installer. En fonction du niveau de scolarité des enfants, et des infrastructures d’accueil disponibles, vous saurez quelle ville vous offre son plein potentiel. Le Portugal est composé de nombreux petits villages ou petites villes comme Coimbra, ville étudiante par excellence, mais n’oubliez pas que l’aspect travail est le critère de choix qui arrive juste après la scolarité. Et sur ce point, les zones urbaines à plus forte densité présentent des avantages indéniables au quotidien.

N’hésitez pas à faire appel à un conseiller* iad Overseas au Portugal, qui saura vous accompagner dans votre expatriation en famille.

Un projet immobilier à l'étranger ?
Faites nous part de votre projet, un conseiller* immobilier iad Overseas spécialiste de l'achat à l'étranger prendra contact avec vous !
Contact

*En France, tous les conseillers iad sont des agents commerciaux indépendants de la SAS I@D France immatriculés au RSAC, titulaires de la carte de démarchage immobilier pour le compte de la société I@D France SAS (sans détention de fonds). En Espagne, Italie, Portugal, Allemagne, tous les conseillers sont mandataires indépendants agissant pour le compte de la filiale de rattachement (sans détention de fonds).

(1)source idealista septembre 2023

(2) sites internet des écoles rentrée 2023

(3) Wikipédia

(4) Numbeo

Partager l'article
En savoir plus